La maison de Finn Juhl : l' harmonie des formes et des couleurs.

Posted By: Tania Hordum In: Top design scandinave On: mercredi, août 23, 2017 Comment: 0 Hit: 2154

la maison de finn juhl conçue par ses soins à Charlottenlund a côté de Copenhague allie lumière, matériaux, formes et couleurs avec une parfaite harmonie .

Elève brillant à l’Académie Royale des beaux-arts de Copenhague, Finn Juhl sera dès 1934 pris comme assistant dans l’atelier de l’architecte de renom Vihelm Lauritzen. Il l’assiste sur deux de ses plus importants projets, celui pour la nouvelle maison de la radio de Copenhague la « Radiohus » et celui pour l’aéroport de la même ville. Avec La contribution de Vigo Boesen, il sera responsable de la décoration intérieure de la maison de la radio et deviendra par la suite le plus proche collaborateur de Vihelm Lauritzen pendant près de 14 ans.

FINN JHUL

Il commence à exposer ses oeuvres dès 1937 et ouvre son studio en 1945 ou il produit ses propres créations et se spécialise dans la décoration intérieure et le design avec la collaboration de l’ébéniste Niels Vodder qui assura ses productions pendant près de 20 ans.
Finn Juhl sera sans doute le designer le plus controversé parmi ses pairs Børge Morgensen ou Hans. J Wegner.
Moins classique, son mobilier aux formes organiques et sculpturales et aux courbes sensuelles s’apparente plus à des œuvres d’art, qu’à un simple mobilier fonctionnel, il semble dénué de toutes contraintes pratiques. Ceci n’est qu’une apparence trompeuse car certaines œuvres connaitront une réalisation très difficile, nécessitant la collaboration d’un ébéniste d’excellence comme Niels Vodder. La « Bone chair » en est le meilleur exemple, inspirée par les courbes entrelacées de l'art nouveau, elle ne sera produite qu’au nombre de 12 en raison de sa structure en squelette et de son assemblage invisible.
Fin Juhl est un designer à part, anti conventionnel et en avance sur son temps.

BONE CHAIR ou FJ 1944

Il s’attèle dès 1942 à la construction de la maison qu’il a lui-même conçue, elle est construite sur un terrain de 1700 m2 situé à l’entrée du parc de Ordrupgaard à Charlottenlund. Le designer/ architecte pense sa maison de l’intérieur vers l’extérieur, désirant avant tout un parfait équilibre entre les couleurs, les matières et les volumes intérieurs, sols et plafonds inclus.
Si les façades ont pour lui un rôle secondaire, Finn Juhl accorde cependant une grande importance à l’influence de l’environnement extérieur immédiat sur l’intérieur et notamment à la lumière naturelle qui y pénètre, en effet, de larges fenêtres et baies vitrées s’ouvrent sur le jardin et ses arbres.

PLAN ET PLACEMENT DES MEUBLES

La maison de plein pied est composée de deux blocs reliés par un hall d’entrée peint en bleu. L’interaction des matériaux et des couleurs s’organise principalement autour du mobilier créé par le designer et des œuvres exposées dans la maison qui participent à l’architecture intérieure et à son harmonie. la couleur a en effet un rôle majeur dans les créations de Finn Juhl qui utilise des couleurs vives, non seulement pour son mobilier mais également dans les pièces de sa maison, notamment pour les plafonds qui sont dans chaque pièce peints d’une différente couleur.

Finn Juhl, créateur et individu éclectique collectionne les œuvres d’art moderne comme contemporain. Parmi elles principalement des œuvres de peintres cubistes, des artistes danois ou français qui exposent régulièrement au Danemark et qui y ont gagné une certaine popularité, dont Manessier et Estève.
Leur devise : la forme, la couleur et leur organisation avant tout. Les peintres danois sont aussi très présents notamment avec des peintures de Vilhelm Lundstrom maitre du cubisme danois, de Asger Jorn leader du mouvement Cobra et de Svend Wiig Hansen, sculpteur.


DETAIL: BUREAU


Les créations organiques de Finn Juhl et les couleurs choisies pour celles-ci font écho et répondent librement aux compositions de leurs œuvres savamment installées sur les murs de la maison. Finn Juhl est également très inspiré par les sculpteurs Hans Arp (notamment pour le fauteuil Pélican),Henry Moore et d’autres.
Le portrait de Hanne Wilhelm Hansen, 1946 par Vilhelm Lundstrom à côté de la porte salon s’ouvrant sur la chambre du jardin fait écho à la "Japoneese chair" qui possède une assise dans les mêmes tons.Toujours dans le salon, la « Chieftain chair", pièce maitresse du designer au design inspiré des armes d’antan, se marie à la perfection avec un tableau du français Jean Deyrolle à sa droite.

DETAIL: SALON

La forme et la couleur maitrisées, utilisées comme expression, guide, et langage à la fois.

Scroll To Top